thermostat chauffage

Tout ce qu’il faut savoir sur le chauffage au sol ou plancher chauffant

Sortir de la douche et poser ses pieds nus sur un sol tiède, bénéficier d’une atmosphère de chaleur tempérée, voilà un petit plaisir que vous pouvez vous offrir grâce au chauffage au sol que l’on appelle également le plancher chauffant. Le plancher chauffant est le meilleur système de chauffage en termes de répartition harmonieuse de la chaleur.

Ce système de chauffage est relativement ancien, il remonte à plus de trois millénaires si on considère les reliques découvertes en Chine d’une plateforme chauffée par le bas pouvant soutenir près de cinquante personnes. Ce système a été amendé des siècles plus tard par les Romains grâce aux développements de l’hydraulique. Le système a été modernisé à partir des années 60, période au cours de laquelle le plancher chauffant a eu mauvaise presse du fait de certaines insuffisances dans le système de conception qui entraînaient un engourdissement de jambes et d’autres problèmes de santé.

Actuellement, les progrès de la technologie ont permis aux concepteurs de revoir leur copie et de mettre sur le marché des systèmes de chauffage au sol performants assurant aux usagers confort et bien-être. Découvrons dans cet article quelques aspects techniques liés au plancher chauffant ainsi que les avantages et les inconvénients de ce système de chauffage.

Quelques aspects techniques sur le plancher chauffant

Le plancher chauffant est généralement installé sur une dalle de béton. Le professionnel va appliquer sur le sol un isolant en polystyrène ainsi que des tubes métalliques en polyéthylène. Une couche de béton recouvre ensuite le tout avant l’installation du revêtement qui peut être du carrelage ou du parquet. Contrairement au radiateur qui diffuse de la chaleur principalement sur une partie de la pièce, le chauffage au sol permet une diffusion harmonieuse et homogène de la chaleur. Ce type de chauffage peut fonctionner avec de l’électricité ou avec de l’eau.

Le système avec de l’eau chaude consiste à faire circuler dans les tuyaux en polyéthylène de l’eau chauffée à une température basse de 40°C. De la chaleur est ainsi stockée au niveau du sol en béton qui émet des rayons de chaleur. Cela permet de maintenir la température agréable du sol avec une eau distribuée à environ 28°C. Cette basse température permet d’éviter les problèmes que posaient les chauffages au sol dans années 60-70 et qui occasionnaient des problèmes de santé. L’idée est de ne pas dépasser les 30°C, qui représentent température épidermique de nos pieds. Avec le système à eau chaude, la diffusion de la chaleur est uniformément répartie. Le plancher chauffant à eau chaude reste particulièrement performant et plus économique par rapport au plancher chauffant électrique qui est très énergivore. Notons également que le chauffage au sol électrique peut occasionner quelques soucis de santé.

Les avantages du plancher chauffant

On peut noter en premier lieu le confort, c’est l’un des principaux atouts du système de chauffage au sol. Le plancher chauffant émet une température tiède et agréable selon une répartition harmonieuse au niveau de toute la pièce. La diffusion de la chaleur ne fait pas l’objet d’irrégularités dans la mesure où il n’existe pas des variations abruptes au niveau de la température diffusée. Ce système de chauffage au sol est supérieur aux autres en termes de confort dans la mesure où des systèmes tels que les radiateurs ne permettent pas une diffusion homogène de la chaleur. Les nouveaux modèles mis en service ont permis de corriger les lacunes des modèles des années 60-70, ils procurent en effet aux usagers un meilleur sentiment de bien-être du fait du maintien de la température à un niveau relativement bas qui n’agresse pas la couche épidermique des jambes et qui ne met pas par conséquent en péril la santé des usagers.

On peut citer également comme avantage les économies que le plancher chauffant à basse température vous permettra de réaliser. Chauffer l’eau qui circule dans les tuyaux sous le plancher à 40°C nécessite une énergie moindre que dans les systèmes de chauffage classiques. Si vous avez une maison à étage, vous ne serez pas obligé de reconduire à l’étage le même système que vous avez mis en place au rez-de-chaussée car la chaleur va monter. Au pire des cas, vous pourrez installer quelques radiateurs dans les pièces d’en haut. On peut noter également comme avantage du plancher chauffant, la simplicité au niveau de l’installation. Vous disposerez également de plus d’espace en l’absence de l’encombrement que peuvent occasionner les radiateurs, lesquels sont, qui plus est, des dépôts tenaces de poussière. Le plancher chauffant se caractérise de même par son adaptabilité à tout type d’énergie de chauffage. Il faut noter enfin que le plancher chauffant est réversible en été, en lieu et place de l’eau chaude, c’est de l’eau froide qui va circuler dans les tuyaux.

Les inconvénients du plancher chauffant

Le plancher chauffant n’a pas que des avantages, il comporte également quelques inconvénients. En optant pour ce type de chauffage, il y a certains types de revêtements auxquels vous serez obligés de renoncer tels que le plancher de bois dense et la moquette épaisse. Compte tenu du caractère plus ou moins exigu de la salle de bains, le système de chauffage au sol ne permet pas de chauffer convenablement cette pièce.

Autre inconvénient, on peut noter que le plancher chauffant entraîne un rehaussement du plancher de quelques centimètres, ce qui peut occasionner quelques soucis en cas de rénovation. On peut ajouter que le système de chauffage au sol nécessite un entretien tous les trois ans au maximum. Si par malheur, le système venait à tomber en panne, vous n’auriez pas autre choix que d’être obligé de casser tout pour que le dépannage puisse se faire. L’autre inconvénient majeur du plancher chauffant est lié aux montants importants liés aux coûts d’installation. Les coûts de fonctionnement sont raisonnables notamment si vous privilégiez le système de chauffage au sol à eau mais attention aux frais d’installation qui peuvent tourner autour de 100 euros par mètre carré. Pour rentabiliser totalement l’investissement, vous serez donc obligé de patienter quelques années.

Category: Maison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mi, ut massa pulvinar elementum mattis ut libero amet,