isolation ouate de cellulose

Tout savoir sur l’isolation thermique

La qualité de vie dans une maison ou un appartement dépend en partie de la consommation en énergie. Les dépenses en énergie peuvent être excessives du fait d’une mauvaise isolation thermique du bâtiment. Quels sont les différents aspects à prendre en compte en termes d’isolation thermique ?

Qu’est ce que l’isolation thermique ?

L’isolation thermique représente les moyens utilisés pour réduire les transferts de chaleur d’un milieu chaud vers un milieu froid et vice versa. Dans le bâtiment, elle permet de garantir le maintien de températures stables, minimise les dépenses énergétiques et garantit un confort optimal. C’est un moyen de lutte contre le réchauffement climatique, car elle réduit la dépense énergétique globale. Elle est fortement encouragée par les pouvoirs publics.

Aspects réglementaires de l’isolation thermique

En France, trois textes encadrent cette pratique :

La réglementation thermique des bâtiments existants est applicable depuis le 1er novembre 2007. Encore appelée Réglementation thermique par élément, elle concerne tous les bâtiments existants. Elle définit les performances thermiques minimales pour les équipements d’un bâtiment et est accompagnée de mesures fiscales.

La RT Grenelle Environnement 2012 ou RT 2012, mise en œuvre le 1er janvier 2013, concerne tous les bâtiments neufs (ou parties neuves de bâtiments). Son objectif est de limiter la consommation d’énergie primaire annuelle des logements à 50kWh/m2. Elle recommande l’isolation renforcée des parois extérieures, l’étanchéité à l’air des espaces bâtis, le traitement des ponts thermiques, la ventilation efficace et adaptée du bâtiment et l’utilisation d’équipements énergétiques performants.

Appliqué depuis novembre 2006, le diagnostic de performance énergétique (DPE) permet de connaitre la consommation d’énergie du bien ainsi que ses émissions de gaz à effet de serre. Il est accompagné par de recommandations.

Labels existants aujourd’hui en France

La RT 2012 a défini les labels HPE (Haute Performance Énergétique) et label THPE (Très Haute Performance Énergétique) qui visent respectivement une réduction des consommations d’énergie primaire de 10 % et 20 % par rapport au niveau requis. Conçu par le collectif Effinergie, le label Effinergie+ certifie l’amélioration des performances de 20% par rapport à la RT 2012. Ces labels ouvrent la voie au futur label Bâtiment à Énergie Positive BEPOS qui marquera les bâtiments qui consomment très peu d’énergie et qui en produisent de manière autonome.

Faire les bons choix

Une bonne isolation thermique est déterminée par quatre facteurs.  Le premier est le choix d’isolants performants caractérisés par la résistance thermique R propre à chaque matériau. Les matériaux certifiés présentent les meilleurs choix. Le deuxième facteur est l’imperméabilité à l’air qui passe par l’utilisation d’écrans, de membranes et d’accessoires adaptés (adhésifs, joints, mastic d’étanchéité etc.). Le troisième facteur est la maîtrise de la ventilation qui permet d’évacuer l’humidité, la vapeur d’eau et la pollution liée à l’occupation des bâtiments. Le denier facteur est celui de la qualité de la pause des isolants en confiant le projet à des professionnels reconnus et certifiés de votre région.

Éléments à isoler en premier dans un projet d’isolation thermique

Il est avantageux de s’occuper d’abord des parois (murs, sols, portes et fenêtres, toitures) qui représentent 75% des pertes totales dans les bâtiments non isolés ou mal isolés.

L’isolation des murs peut se faire par l’intérieur ou par l’extérieur. Permettant d’améliorer le confort dans les espaces de vie, l’isolation intérieure réduit l’espace habitable. L’isolation thermique extérieure, en plus d’aider à la modernisation des façades, ne réduit pas la surface habitable du bâtiment. Elle n’est cependant pas possible partout et nécessite de consulter les règles d’urbanisme de sa commune. Les matériaux utilisables sont entre autres la laine de verre, la laine de roche, la laine de chanvre, le polystyrène PSE et les textiles recyclés.

L’isolation des combles limite les fuites de chaleur en hiver et l’échauffement de l’air intérieur en été. Posant le problème de l’aménagement de l’espace, l’isolation des combles se réalise en utilisant des matériaux adaptés. Entre deux isolants à épaisseur égale, portez votre choix sur celui qui a la meilleure résistance thermique. C’est le gage d’une performance d’isolation dans un encombrement réduit.

Pour en savoir plus sur l’isolation phonique.

Category: Maison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ae45a949855e488e9202c22bdd588b1fxxxx