assurance-habitation-locataire

Que couvre une assurance habitation locataire ?

Vous vous apprêtez à louer un appartement ? Pour bien faire les choses, mais aussi pour éviter toute mauvaise surprise une fois le bail signé, vous devez prendre le temps de vous enquérir sur l’assurance habitation locataire. Vous l’ignorez peut-être, mais ce type de garantie est obligatoire sauf si le bien immobilier correspond à une location saisonnière ou un logement de fonction. Une fois contractée, cette assurance multirisques habitation (MRH) couvre les dommages aux biens, la responsabilité civile de l’assuré et la responsabilité civile « vie privée ».

Assurance habitation locataire : la couverture de l’habitation et du mobilier

En souscrivant une assurance locataire, vous vous protégez des dommages éventuels qui pourraient être infligés à vos biens en cas d’incendie, de dégât des eaux, d’un gel des canalisations, d’une catastrophe naturelle et d’une tempête, d’un cambriolage, d’un vandalisme ou encore d’un bris de glace.

A lire également : Syndic de copropriété : Et si les règles changeaient ?

Théoriquement, ce contrat MRH ne couvre pas les objets de valeurs tels que les espèces, les titres et valeurs, les biens professionnels et les voitures. Mais il peut arriver, en fonction des contrats souscrits par l’assuré(e), que l’assurance habitation locataire garantisse tout ou une partie de ces objets de valeurs.

Quels sont les biens immobiliers garantis par l’assurance MRH ?

Les biens immobiliers couverts par le contrat MRH sont principalement :

A lire aussi : Délivrance d’une quittance de loyer : est-ce obligatoire ?

  • les locaux faisant office de logement (maison ou appartement) ;
  • les murs de soutènement et les clôtures ;
  • la quote-part des parties communes, celle-ci concerne les copropriétaires ;
  • les dépendances construites en dur ;
  • les garages et les caves ;
  • les aménagements immobiliers ;
  • les vérandas, mais uniquement si celles-ci ont été mentionnées pendant la souscription.

Quels sont les biens immobiliers exclus de l’assurance MRH ?

Les biens immobiliers exclus du contrat MRH sont généralement :

  • les édifices en cours de construction ;
  • les espaces verts (plantations et végétaux) ;
  • les installations d’éclairage ;
  • les installations de loisirs ;
  • les canalisations extérieures ;
  • les abris de jardin.

Assurance habitation locataire : la responsabilité civile de l’assuré

La garantie habitation locataire comprend également la responsabilité civile de l’assuré(e). Cette assurance vous sera très utile lorsque votre responsabilité se trouvera engagée dans des préjudices (dégâts des eaux, incendie, etc.) infligés à vos voisins ainsi qu’aux tiers, et qui trouveraient leurs origines à l’intérieur de votre logement. En effet, c’est grâce à cette garantie que vous indemniserez, sous le couvert de l’assureur, ces derniers.

Assurance habitation locataire : la couverture de la responsabilité civile « vie privée »

Outre les deux garanties évoquées ci-dessus, l’assurance habitation locataire inclut aussi la signature d’un troisième contrat d’assurance, la responsabilité civile « vie privée ». Celle-ci vous couvre, vous et les personnes occupant votre logement, en cas de dommages ou de sinistres causés à une personne étrangère. Cependant, la responsabilité civile « vie privée » est engagée en cas de dommages corporels, matériels et immatériels consécutifs.

Comment résilier son contrat d’assurance habitation locataire ?

Le contrat d’assurance habitation locataire peut être résilié avant son échéance par l’assuré(e). Pour ce faire, vous devez adresser une demande de résiliation à votre assureur par lettre recommandée avec avis de réception (AR) et ce, conformément aux cas prévus aux conditions générales de votre contrat.

Category: Immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *