Comment reconnaître les insectes xylophages ?

Les insectes xylophages constituent le pire cauchemar des propriétaires et des charpentiers. Ils sont craints par ces derniers à cause des dégâts considérables qu’ils provoquent sur la charpente des habitations. En effet, malgré leur petitesse, ils arrivent à entacher la stabilité du logement et à faire courir de grands risques aux occupants. La bonne nouvelle, c’est que ces animaux de petite taille peuvent être éradiqués à l’aide de différentes solutions, mais pour cela il vous faut les détecter à temps. Voici quelques indices qui vous permettront de les reconnaître aisément.

La nature des insectes xylophages

Les insectes xylophages se nourrissent généralement de la partie vivante du bois en creusant de petits trous dans son écorce. Un traitement anti-nuisible peut donc être envisagé dès lors que l’on constate la présence de ces ouvertures dans la charpente. En effet, c’est le tout premier signe qui devrait vous mettre la puce à l’oreille.

A lire également : Aménagement intérieur : quand l’escalier s’invite dans la maison

En raison de leur nature de xylophage, les insectes de ce type habitent la partie la plus poreuse du bois, et ont pour alimentation principale l’aubier. Si cette partie du bois est tant prisée par ces petits animaux, c’est parce qu’elle est la plus tendre, la plus légère, mais aussi la plus riche en protéines et en nutriments indispensables à leur survie et à leur croissance.

Certaines espèces xylophages s’attaquent aux troncs d’arbre, tandis que d’autres consomment essentiellement les branches ou les racines. Toujours dans cette même famille, on retrouve des xylophages qui ne se nourrissent que de bois vivants et ceux qui préfèrent les bois morts, brûlés ou détrempés.

A lire en complément : La fluorescéine pour rechercher les fuites d'eau d'une maison

Comme vous l’avez probablement déjà compris, ces insectes ont un régime alimentaire fait exclusivement d’une essence de bois en particulier, généralement les plus tendres et résineuses comme le cèdre, l’épicéa, le pin ou encore des bois durs de type acajou, eucalyptus, chêne ou frêne.

Des espèces d’insectes xylophages différentes, mais destructrices

Comme souligné plus haut, il existe toute une diversité d’insectes xylophages. On en rencontre très souvent en forêt, mais certains s’établissent aussi dans les constructions humaines, fragilisant ainsi le bois de charpente (poutre, planche, etc.) et certains meubles en bois. Les plus répandus dans les maisons sont les termites, les vrillettes, les lyctes bruns, les capricornes des maisons, les charançons du bois, etc.

Quelle que soit l’espèce, chacune d’elles connaît quatre différentes phases de croissance. Au cours de la toute première, les xylophages pondent leurs œufs dans les fissures des bois qu’ils dévorent. Les larves ou “vers de bois”, qui éclosent par la suite, s’attèlent à creuser des trous dans le bois qu’elles prolongent pour s’alimenter jusqu’à atteindre le stade de pupes ou de chrysalides. Une fois parvenus à maturité, ces insectes surgissent à la surface.

Cela dit, leur période de maturité peut être plus ou moins longue (parfois quelques années). Et pendant ce laps de temps, ces petits animaux détériorent progressivement le bois en y creusant des galeries. Lorsque cela se produit, la meilleure chose à faire est de solliciter un professionnel de la charpente.

Capricorne

Comment détecter les insectes xylophages ?

De tout ce qui précède, on peut retenir que le premier signe distinctif qui permet de remarquer une invasion de xylophages est la présence de trous dans le bois. Ces insectes transforment ces ouvertures en nids à larves. Ces trous ont généralement une forme ovale ou ronde et des bords relativement nets.

Le deuxième signe permettant de reconnaître la présence d’insectes xylophages est l’existence de galeries dans le bois. Cela dit, il est généralement plus difficile de les détecter parce qu’elles se trouvent à l’intérieur du bois. Pour les remarquer, il vous faudra être attentif à la présence de résidus de bois.

Cette sciure se dépose généralement lors du forage effectué par les xylophages, arrivés à maturité, qui cherchent à regagner l’extérieur du bois. Les traces d’œufs d’insectes, de larves ou encore d’insectes morts devraient également vous alerter. Le cas échéant, faites appel à un professionnel du domaine afin qu’il confirme votre diagnostic et vous conseille sur la conduite à tenir pour éviter une invasion de xylophages dans votre logement.

Category: Maison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *